Mon séjour à Cuba en casa particular

Si vous me suivez sur Instagram, vous n’avez pas pu passer à côté de mes photos de Cuba, que j’ai commencé à poster depuis vendredi… En effet, j’ai profité de mes dix jours de vacances pour partir une semaine en vacances à Cuba avec deux copines. On avait désespérément besoin de soleil et de chaleur après un mois et demi dans l’hiver blanc canadien, et après avoir hésité avec la Floride, nous avons finalement décidé de nous envoler pour Varadero, la principale ville touristique de Cuba !

D’autres personnes de notre école se rendaient également en vacances à Cuba. Cependant, ils ont choisi l’option hôtel all-inclusive, qui est très populaire à Varadero, surtout pour les Canadiens. Comme notre but n’était pas de rester au bord  de la piscine pour boire des cocktails (non pas que je critique ce type de vacances 😉 ), on a préféré chercher une casa particular, un moyen d’hébergement très populaire à Cuba et recommandé pour vivre une expérience plus authentique : il s’agit d’une maison d’hôtes tenue par des Cubains.

Comment réserver une casa particular ?

Oubliez airbnb : bien que le site soit sécurisé et propose de nombreuses offres de casa, la réservation n’est pas disponible depuis la France, ni même le Canada. Seuls les Américains peuvent réserver un logement à Cuba via airbnb – probablement des restes de l’embargo, ça ne durera sûrement plus longtemps…

Lonely Planet propose deux sites : CubaCasas et Casa Particular Organisation. Une fille de ma classe m’a aussi parlé de Novela Cuba. Comme nous avons cherché notre logement à la dernière minute alors que c’est la haute saison, nous n’avions plus beaucoup d’offres disponibles, alors réservez à l’avance ! Surtout qu’avec la fin de l’embargo, Cuba risque de devenir de plus en plus touristique et demandée. Nous avons finalement trouvé notre logement avec HomeStay : c’était la première fois que j’utilisais ce site et j’en ai été très satisfaite. Nous avons dû payer 15% du prix total de la réservation en guise de caution, ce qui nous assurait d’avoir ce logement : ça nous a rassuré, surtout qu’à Cuba les hôtes peuvent finalement louer leur logement au premier touriste qui se présente à leur porte, malgré les réservations…

Le contact pour ce logement a été extrêmement facile et rapide : l’intermédiaire qui s’occupait de l’annonce a répondu très rapidement à toutes mes questions et a immédiatement validé ma demande de réservation ! Il m’a aussi demandé à quelle heure mes deux copines et moi arrivions à l’aéroport afin qu’il puisse nous envoyer un taxi.

(Source photos : annonce airbnb)

Mon expérience

Je ne vais pas y aller par quatre chemins : j’ai adoré !

Tout s’est bien passé du début à la fin : le proprio est venu avec un taxi pour nous chercher à l’aéroport, et sa femme nous a accueillies à l’arrivée avec un cocktail de fruits frais ! Ils ont essayé de nous expliquer un peu le fonctionnement, mais c’était compliqué vu qu’ils ne parlaient pas anglais et que nous ne parlions pas espagnol… Avec un peu d’effort et d’imagination on a réussi à communiquer un peu !

Le petit-déjeuner était inclus dans la réservation. En revanche, si on voulait le dîner, il fallait payer en plus, et réserver avant midi pour le soir-même. Il y avait 2 options pour le dîner : la première était à 5 CUC (soit 5 dollars américains) et nous donnait droit à une entrée et un plat, et le deuxième menu à 10 CUC rajoutait un deuxième plat, un dessert et une boisson. Pour le premier soir, comme nous avions fait une nuit blanche (notre avion décollait à 6h) et que nous avions à peine pris de petit-déjeuner, nous avons réservé le dîner à 10 CUC. C’était un vrai festin : on a eu des crudités, de la purée de fèves, de la soupe d’haricots noirs, du riz, des langoustines, des filets de poissons, et pour finir, un flan cubain en dessert ! Les proportions étaient extrêmement généreuses, tous les produits étaient frais, c’était un délice ! Nous avons mangé là tous les soirs, mais les autres jours on a pris le menu à 5 CUC, qui était tout de même bien copieux. Lourdes, la proprio, faisait la vaisselle à chaque fois, ce qui est un bonus non négligeable ! Et le dimanche soir, comme c’était la Saint-Valentin, elle et son mari nous ont invitées à venir participer au dîner qu’ils organisaient avec leur famille et leurs amis ! C’était adorable de leur part, et la soirée s’est révélée super !

20160213_090801

Au petit-déjeuner : thé, café, pain, tortilla, croques-monsieur et biscottes maison !

Bon, j’arrête de parler de bouffe et passe aux aspects pratiques : la casa était à Boca de Camarioca, un petit village tranquille situé près de tout, à 10km de Varadero, 10km de l’aéroport, 30km de Matanzas… Les propriétaires nous ont prêté un guide Lonely Planet en français ainsi qu’un dictionnaire franco-espagnol, ce qui nous a été très utiles ! Ils nous ont également expliqué le fonctionnement des bus pour se déplacer : on pouvait soit prendre le bus soit monter dans des « camioncitos », des camionnettes dont l’arrière était aménagé comme un bus pour transporter des gens. Le système est un peu aléatoire, mais globalement on pouvait se déplacer en payant 1 CUC pour trois, ce qui est plus qu’abordable. Pour aller à la Havane, qui était à 200 km, la proprio nous a loué un taxi pour la journée avec un guide francophone : c’était génial et très pratique, surtout que la Havane est une très grande ville ! On a bien profité de la ville et ça ne nous a coûté que 130 CUC pour 3, ce qui est plutôt raisonnable. À Boca, il y avait également une petite plage tranquille à quelques centaines de mètres de la maison, on s’y est posées 2-3 fois durant notre séjour. On avait également un petit patio avec une terrasse à notre casa, du coup on pouvait y prendre l’apéro c’était très sympa !

 Btef, je conserve un très bon souvenir de cette expérience hors du commun ! La maison était certes un peu kitsch, mais c’était très propre et fonctionnel.

Je vous recommande de prendre une casa particular si vous voulez vraiment découvrir la vie et la cuisine cubaines 🙂

20160212_134601

12748058_10208877494961026_6316596041514504753_o

20160212_145936

Publicités